NOLA@Champs-Elysées Film Festival

New Orleans on the Champs-Elysées

Projection de films, concerts, table ronde, exposition d’œuvres originales sur le thème de la Nouvelle-Orléans… Venez faire escale à La Nouvelle-Orléans dans le cadre du Champs-Elysées Film Festival (15-22 juin 2017) dont l’Association France-Louisiane est partenaire.

Grâce aux incitations fiscales, la Nouvelle-Orléans est devenue en une décennie le « Hollywood South » pour plus de 200 films et séries TV produits. Un développement cohérent avec la tradition cinéphile et culturelle de la ville, qui au fil des années a été le décor privilégié de mélodrames, films d’horreur et polars atypiques qui ont bouleversé les codes du genre en faisant l’histoire du cinéma. Il était donc nécessaire de présenter plusieurs regards en montrant les transformations historiques, sociales et architecturales depuis ces deux derniers siècles, du « quartier rouge » de Storyville dans « La Petite » jusqu’à la fantaisie post-apocalyptique des « Bêtes du Sud Sauvage ».  Et n’oublions pas « Le Princesse et la Grenouille » – avec la première princesse Disney afro-américaine.

Au-delà des récits filmiques, nous invitons aussi les festivaliers à découvrir les richesses musicales, artistiques et culinaire d’une ville qui ne cesse de se réinventer.

Films, concerts, roundtables, original artworks on the theme of New Orleans… all on the famed Champs-Elysées boulevard.   Come and enjoy some New Orleans flavor as part of the upcoming Champs-Elysées Film Festival (15-22 June 2017), an event of which we are one of the partners.

Thanks to tax breaks and an unbeatable cultural richness, New Orleans has become “Hollywood South” with more than 200 films and TV series over the last 10 years.  This development is in synch with the cultural and film tradition of the Crescent City, that has been the setting for trendsetting productions encompassing a vast range including melodrama, crime and horror.  Given this broad range, the Champs-Elysées Film Festival has chosen Louisiana films ranging from Pretty Baby with its exploration of Storyville to the post-apocalyptic Beast of the Southern Wild.  And let’s not forget Disney’s wonderful The Princess and the Frog” featuring the first afro-american Disney princess.

In addition to the visual wonders of the big screen, we encourage festival goers to discover the musical, artistic and food traditions of New Orleans – a town that never ceases to surprise and delight.

 

LE PROGRAMME « LOUISIANE », JOUR PAR JOUR / DAY-BY-DAY « LOUISIANA » PROGRAM
Voir pages 50-56 du programme du festival

16 juin

Table-Ronde « Escale à la Nouvelle-Orléans » avec la participation de Jean-Pierre Bruneau, réalisateur et vice-président de France- Louisiane, Clint Bovie directeur artistique du New Orleans Film Festival, Sarah Savoy, artiste pluridisciplinaire louisianaise.  Voir pages 68-69 du programme du festival
Modératrice, Sara le Ménestrel, anthropologue au CNRS.
Ven 16/06 17 h, Salon Publicis, Salle Eisenhower, 133 Champs Elysées.

Film « Les bêtes du sud sauvage » (Beasts of the Southern Wild)
Benh Zeitlin
Drame, Fantastique | Etats-Unis | 2011 | 1h 29min | Anglais, sous-titres français
Ven. 16/06 – 18:15 – UGC George V – Salle 4 – VOSTFR

17 juin
Film « Dans la brume électrique  » (In the Electric Mist)
Bertrand Tavernier
Crime, Drame, Mystère | France, Etats-Unis | 2009 | 1h 57min | Anglais, sous-titres français
Sam. 17/06 – 20:00 – Le Balzac – Salle 2 – VOSTFR

Exposition « Nouvelle Orléans »  Voir pages 82-83 du programme du festival
Sur le thème de la Nouvelle-Orléans, une exposition réunit 48 artistes à travers 48 œuvres originales utilisant une dizaine de techniques différentes d’illustration, aquarelle, gouache, encre, collage, sérigraphie, papiers découpés, pop-up, linogravure, peinture, risographie et digigraphie. Les œuvres seront exposées durant le festival du 17 au 22 juin au Lounge du festival, immeuble Publicis, 133 avenue des Champs-Elysées, Paris, puis à la SLOW Galerie, 5 rue JP Rimbaud 75011 Paris du 27 juin au 15 juillet.

Les artistes : ALICE LEBLANC LAROCHE, AMANDINE MEYER, ANNE-LAURE MAISON, ANTOINE DURUFLÉ, ASTRID HUGUÉ, ATELIER BINGO, CACHETEJACK, CÉCILE KOJIMA, CIAOMINISH, CLÉMENCE THIENPONT, CLÉMENCE TROSSEVIN, DANIEL LAMBERT, DANIELLA, DENIS DUBOIS, EDITH CARRON, ÉMILIE SARNEL, ÉVELYNE MARY, GIACOMO NANNI, GRODUK&BOUCAR, GWLADYS MOREY, IL PISTRICE, ISABELLE MANOUKIAN, JEAN LEBLANC, JEANNE PICQ, JESSICA DAS, KRISTIN TEXEIRA, LAHO, LAURENT DUVOUX, LÉONA ROSE, LISA LAUBREAUX, LOUISE DUNETON, LUANA FORTES, LUCILLE CLERC, MARIE DOAZAN, MARIE GUILLARD, MARION BARRAUD, MARYLOU FAURE, MATHILDE BOURGON, MIAM MIAM, NOÉMIE CHUST, ORANE SIGAL, PABLO GRAND MOURCEL, PIERRE-LOUIS BOUVIER, SÉVERIN MILLET, THIBAULT GLEIZE, VANESSA VÉRILLON, VINCENT BERTHOU.

18 juin

Film « Un tramway nommé désir » (A Streetcar Named Desire)
Elia Kazan
Drame | Etats-Unis | 1951 | 2h 05min | Anglais, sous-titres français
Dim. 18/06 – 18:00 – Le Lincoln – Salle 1 – VOSTFR

Film « Johnny Belle Gueule » (Johnny Handsome)
Walter Hill
Drame | Etats-Unis | 1989 | 1h 30min | Anglais, sous-titres français
Dim. 18/06 – 18:30 – Publicis Cinémas – Salle 2 – VOSTFR

19 juin

Film « Tchoupitoulas »
Bill et Turner Ross
Documentaire | Etats-Unis | 2012 | 1h 22min | Anglais, sous-titres français
Lun. 19/06 – 16:00 – Le Lincoln – Salle 1 – VOSTFR

21 juin

Film « La Princesse et la Grenouille » (The Princess and the Frog)
John Musker & Ron Clements
Animation | Etats-Unis | 2008 | 1h 38min | Français
Mer. 21/06 – 14:00 – Publicis Cinémas – Salle 2 – VF

Film « Bad Lieutenant : Escale à la Nouvelle-Orléans » (Bad Lieutenant, Port of Call New Orleans)
Werner Herzog
Crime, Thriller | Etats-Unis | 2009 | 2h 02min | Anglais, sous-titres français
Mer. 21/06 – 19:00 – Le Balzac – Salle 2 – VOSTFR

Film « La Petite » (Pretty Baby)
Louis Malle
Drame | Etats-Unis | 1978 | 1h 49min | Anglais, sous-titres français
Mer. 21/06 – 21:15 – Publicis Cinémas – Salle 2 – VOSTFR

Concert de Sarah Savoy ( Cajun, Rockabilly) mercredi 21/06 de 21h à 21h30, Rooftop de l’immeuble Publicis, 133 Champs-Élysées, 75008 Paris

La Louisiane au cinéma

Louisiana on the big screen

Quel est votre film préféré tourné en Louisiane?  Bayous, pirates, vie de plantation, esclavage, aventuriers, naissance du jazz, Storyville, Bourbon Street… La Louisiane constitue une inépuisable source d’inspiration pour le cinéma. Inspirés par le Historic New Orleans Collection qui a présenté une exposition en 2014 sur ce thème, voici notre sélection  d’affiches et d’images de films tournés en Louisiane ou censés s’y dérouler.

Ce premier article porte des débuts du cinéma jusqu’aux années 50.  Les deux prochains articles porteront sur les fictions des années 60 à nos jours  puis sur les films documentaires.

1916 – Pour commencer, une curiosité: Tarzan of the Apes. Il y a cent ans cette année, Hollywood est allé tourner sa première version de Tarzan censée se dérouler en Afrique dans les bayous autour de Morgan City.

1929.  Evangeline.  L’adaptation filmée, et muette, du poème de Longfellow contant la déportation des Acadiens fut tournée -pour ce qui concerne le volet louisianais de l’histoire- près de Saint Martinville.

1938.  L’Insoumise.  La réponse » louisianaise » à Autant en Emporte le Vent » (qui se déroule en Georgie) avec, là encore, un très beau portrait de femme insoumise.

1938. The Buccaneer.  Le pirate Jean Lafitte en son royaume de Barataria vu par Cecil B. de Mille.

1941.  La Belle Ensorceleuse.  Une comédie réalisée par René Clair avec Marlène Dietrich dans le rôle d’un aventurière vers 1860. Entièrement tourné en studio à Hollywood.

Bette Davis, l’Insoumise

1941. The Birth of the Blues.  L’un des premiers films de fiction sur le jazz, vaguement basé sur l’histoire de Nick la Rocca, fondateur de l’Original Dixieland Jazz Band, interprété par Bing Crosby.

1943.  Dixie.  Encore Bing Crosby, cette fois dans l’histoire d’un compositeur qui tente de percer à la Nouvelle Orléans mais refuse de vendre son chef- d’oeuvre « Dixie ».

1947. New Orleans. La fermeture du quartier réservé de Storyville constitue l’arrière plan de ce film parsemé de merveilleux instants jazzistiques avec Louis Armstrong et Billy Holliday parmi d’autres.

1949. Notre Louisiane.  Le classique et poétique  « faux documentaire » de Robert Flaherty tourné à Catahoula et Avery Island. On y entend pour la première fois du français cajun à l’écran.

1950. The Toast of New Orleans. Mario Lanza en pêcheur cajun qui devient une star de l’opéra. Un sommet du kitsch.

1951. Un Tramway Nommé Désir.  Adaptation filmée de la pièce de Tennessee  Williams et un rôle célèbre pour Marlon Brando.

1955. New Orleans Uncensored. L’un des premiers polars tourné à la Nouvelle-Orléans.

1957.  L’Esclave Libre. Une jeune femme de la bonne société  sudiste voit son univers s’écrouler lorsque  elle découvre que sa mère est noire.

1958. New Orleans After Dark. Toujours la mauvaise réputation de la ville comme cité du vice dans cet autre polar des années 50.

1958. Bagarres au King Creole, Elvis en chanteur de night club aux prises avec la mafia locale.  La chanson « Crawfish » donne lieu à une très jolie séquence tournée sur Royal Street.

Pour une liste plus complète de films traitant de la Louisiane et/ou tournés en Louisiane et disponibles en français, vous pouvez consulter le répertoire « DVD Films Louisiane » développé par l’Association France-Louisiane.

What is your favorite film « made in Louisiana »? Swamps, bayous, pirates, plantation life, slavery, birth of  jazz, Storyville, Bourbon Street… Louisiana is a treasure trove of subjects for the silver screen.

Inspired by the 2014 exhibition of Louisiana films memorabilia organized by the Historic New Orleans Collection, here is our selection of posters and other images of films shot (or supposedly shot) in Louisiana. The first part  of our series starts from beginnings to the ’50’s. Our second article will cover from the ’60’s to the present and the final article will focus on documentaries.

1916. Tarzan of the Apes.  To start with, a curiosity.  100 years ago this year, Hollywood made its first Tarzan’ movie shot in the swamps and bayous near Morgan City.

1929. Evangeline.  The Louisiana part of this silent adaptation of Longfellow’s saga was shot around Saint Martinville.

1938. Jezebel.   The « greatest romance of the South » and Louisiana’s answer to Gone With the Wind with Bette Davis as a fiery character.

1938.  The Buccaneer. Produced by Cecil B. de Mille.  Jean Lafitte, the pirate, in his kingdom of Barataria. From a book by Lyle Saxon.

1941.  The Flame of New Orleans.  A comedy film directed by French director René Clair and starring Marlène Dietrich as a French adventurer in the 1860’s. Entirely shot in a  Hollywood film studio.

1941. The Birth of the Blues.  One of the first fictions about the birth of jazz, loosely based on the story of Nick la Rocca, the founder of the Original Dixieland Jazz band  with Bing Crosby in the leading role.

1943. Dixie.  Bing Crosby again as a young songwriter trying to make it in New Orleans but refusing to sell his most treasured composition «Dixie ».

1947. New Orleans.  The closing down of the red light district of Storyville is the background of this film that contains wonderful jazz performances including Louis Armstrong.

1949. Louisiana Story. Robert Flaherty’s classic and poetic « faux » documentary about the « Cajun Huckleberry Finn » was shot in Catahoula and Avery Island. Cajun French was spoken for the first time on the screen.

1950. The Toast of New Orleans. Mario Lanza as a Cajun fisherman becoming an opera star. A summit of kitsch.

1951.  A Streetcar Named Desire.  The filmed adaptation of Tennessee Williams’ play and a famous role for Marlon Brando.

1955. New Orleans Uncensored.  One of the first crime films shot in New Orleans.

1957.  Band of Angels.   A privileged Southern belle sees her world falling apart when she discovers her mother is black.

1958.  New Orleans After Dark.  Once again, New Orleans portrayed as the city of vice in this crime film.

1958.  King Creole.  A night club singer, Elvis gets into trouble with the local mafia. Includes a nice sequence shot on Royal Street. around his song « Crawfish ».

For a good list of films on Louisiana and/or produced in Louisiana and available in French, take a look at the list produced by France-Louisiane  « DVD Films Louisiane ».

Text : Jean-Pierre Bruneau

Image credits:
Flame of New Orleans poster: By Universal Pictures
Tarzan of the Apes poster: By National Film Corporation [Public domain], via Wikimedia Commons
Evangeline poster: By United Artists [Public domain], via Wikimedia Commons
Main Bette Davis photo: National Board of Review Magzazine for April 1938, Volume XIII, Number 4, front cover [Public domain], via Wikimedia Commons
Other Bette Davis photo: By Photoplay Publishing Company; Warner Bros.
A Streetcar Named Desire poster: By Bill Gold and Warner Bros. [Public domain], via Wikimedia Commons
The Buccaneer poster: By Paramount Pictures
Louisiana Story poster: By Robert Flaherty Productions, Inc.
King Creole poster: By Paramount Pictures (corporate author) [Public domain], via Wikimedia Commons

By |8 avril, 2017|Categories: Lieux | Landmarks, Musique | Music, Personnalités | People|Tags: , , , |