Littérature | Language

  • lion-place-de-la-republique

Créoles Louisianais à Paris

Paris: City of Refuge

17 septembre, 2016|0 Comments

main and article photos: Place de la République via wikipedia commons
main photo and article photos: Centenary students in Paris via Dana Kress

Saviez-vous que la Place de La République fait partie des nombreux lieux qui relient la France, Paris et la Louisiane? Pendant les journées du patrimoine 2016 (17-18 septembre), des milliers de personnes visiteront des sites autour de la Place de la République. Nous vous invitons à vous arrêter un instant et à (re)découvrir un élément du patrimoine important dans l’histoire de ce peuple créole venu trouver refuge en France à travers l’histoire de quelques uns d’entre eux.

Le professeur Dana Kress du Centenary College (Shreveport, Louisiane) donne chaque année un cours à Paris pour des étudiants louisianais dans le cadre du programme Centenary in Paris intitulé « Paris noir: l’Amérique noire dans la Ville Lumière». Ses étudiants découvrent l’importance de la France pour les gens de couleur libres,  francophones et francophiles, qui vivaient principalement à la Nouvelle-Orléans, entre le monde des blancs et celui des esclaves.

Après la vente de la Louisiane en 1802, les gens de couleur libres ont perdu un statut légal qui existait depuis la promulgation du Code noir de 1724, un édit du roi Louis XIV pour les esclaves en Louisiane.  En article 54 on peut lire: Octroyons aux affranchis les mêmes droits, privilèges et immunités dont jouissent les personnes nées libres ». Or après 1802, les gens de couleur libres étaient progressivement privés de leurs droits. En 1830, ils n’avaient plus le droit de témoigner contre un blanc.  En 1855, ils ne pouvaient pas […]

  • Vallée de l'Ubaye LSU 2016

LSU dans les Alpes 2016

LSU students in the Alps

2 juillet, 2016|0 Comments

Photographs provided by Louisiana State University, Baton Rouge

Le  jumelage entre Arnaudville, Louisiane et Jausiers, France a créé l’opportunité de multiples collaborations franco-louisianaises.  Un exemple est le programme d’immersion organisé depuis 2001, par le département d’études française de l’Université de l’Etat de Louisiane.  Pour des informations sur le jumelage, voir notre article blog 2015 « Des Alpes vers la Louisiane« .

Ce programme d’été, intitulé «LSU in the French Alps» d’une durée de 4-5 semaines est axé sur une implication pratique des étudiants dans la commune. Il permet aux étudiants qui possèdent un bon niveau en français de faire des stages dans les entreprises locales. Depuis son lancement, plus de 130 étudiants y ont participé.

Par leurs échanges avec les employés et les clients, les étudiants perfectionnent leur français et développent leur connaissance de la culture locale, certains découvrent pour la première fois la haute montagne et la neige. En 2016, du 24 mai au 26 juin, 8 étudiants ont passé quelques jours par semaine dans les boulangeries, chocolateries, magasin de vélos et autres commerces du village.

Le séjour en France est une grande ouverture pour la plupart des étudiants.  Une des participants a noté «C’est ma première fois pour voyager à l’extérieur des Etats-Unis. C’est aussi ma première fois pour parler une autre langue pour plus de trois heures sans arrêter».

Vivre dans une autre culture et une autre langue n’est pas sans difficulté.  Et on ne peut imaginer un plus grand contraste géographique que le plat pays louisianais et les Alpes.  Un thème […]

  • Larroque_Edwards (1)

CODOFIL allie langue & emplois

Boosts French in Louisiana

4 juin, 2016|0 Comments

photos by CODOFIL, French Consulate in New Orleans

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le nombre de personnes parlant français en Louisiane avait chuté avec la disparition des anciennes générations, les jeunes ne parlant plus que l’anglais.  Face à ce constat, le député louisianais James Domengeaux initie le CODOFIL, créé en 1968 par l’Acte législatif n° 409 de la législature louisianaise pour : « faire tout ce qui est nécessaire pour encourager le développement, l’utilisation et la préservation du français tel qu’il existe en Louisiane pour le plus grand bien culturel, économique et touristique pour l’État».  Le CODOFIL http://www.crt.state.la.us/cultural-development/codofil/index est une agence de l’État dont le siège social est à Lafayette.

Le codofil_logo_smallCODOFIL (Konséy pou Dévelopmen di françé en Lwizyàn en créole et Council for the Development of French in Louisiana, en anglais) intervient avec des bourses, l’éducation en français, et d’autres programmes. Il développe de larges et fructueux partenariats avec les universités de Louisiane, celles francophones du Canada ainsi que l’Alliance française de La Fayette et de la Nouvelle Orléans. Des partenariats sont aussi développés avec les entreprises qui utilisent le français dans leurs pratiques : menus, employés parlant le français par exemple. Le recensement de 2000 dénombre 198 784 francophones louisianais de plus de cinq ans dont 4 470 parlant le créole louisianais.

Le CODOFIL est très dynamique.  Quelques exemples d’actions récents : Le CODOFIL a facilité une entente bilatérale entre l’Assemblée Nationale du Québec et la Législature de la Louisiane.  Autres actions : le […]

Editions Tintamarre Shreveport

Tintamarre Press Shreveport

12 septembre, 2015|0 Comments

Photographs provided by Dana Kress, Editions Tintamarre

Cet automne les Editions Tintamarre www.centenary.edu/editions publieront un recueil de textes rédigés en français par le célèbre Benjamin Franklin. En 2013, Tintamarre s’est distingué par l’édition de « Petites Communions », oeuvre du poète louisianais Kirby Jambon, lauréat 2014 du prix Henri de Régnier décerné par l’Académie française.

Fondé en 2003, la vocation de Tintamarre est de promouvoir la langue et la littérature française et plus généralement la littérature en toute langue pratiquée historiquement en Amérique du Nord.  Les premières publications furent dix oeuvres écrites au XIX° par des auteurs francophones louisianais. Certaines de ces oeuvres n’existaient plus qu’en un seul exemplaire, Tintamarre  a ainsi assuré une importante mission de conservatoire culturel.  Au fil des années le nombre de manuscrits proposés a augmenté et constitue aujourd’hui, un flux régulier de publications. Les rééditions d’anciens ouvrages continuent avec l’objectif de les rendre plus faciles à comprendre pour les lecteurs d’aujourd’hui. Les livres sont reliés et vendus à des prix abordables pour être attractifs au plus grand nombre de lecteurs, avec une distribution essentiellement réalisée par Internet.

Hébergé par le Centenary College à Shreveport dans le nord de la Louisiane, Tintamarre a été  fondé avec l’appui d’un financement de l’état de la Louisiane.  Aujourd’hui, Tintamarre s’autofinance mais reste au service d’un autre objectif: celui d’impliquer les étudiants et la communauté francophone dans le développement culturel. Sous la direction  de Dana Kress, professeur de français au Centenary College, ses étudiants réalisent une grande part  des travaux […]

  • Centenary 2014 at Versailles

Centenary à Paris

Centenary College in Paris

15 août, 2015|0 Comments

Photographs provided by Centenary College

Imaginer que votre première semaine à l’université se déroule dans un pays étranger. C’est ce que propose le Centenary College de Shreveport, (Louisiane) qui a organisé pour 126 étudiants un séjour à Paris pour dix jours de travail intensif en août 2014. Centenary College a conçu ce programme pour tisser des liens forts entre étudiants et pour les accoutumer en tant que futurs leaders, à un monde toujours plus international. Les participants de Centenary in Paris résident au FIAP Jean Monnet, un centre d’échange culturel et éducatif.

Pourquoi Paris? Centenary College comme la Louisiane, a de nombreuses attaches avec la France. Il est partenaire de l’Académie de Rennes et du  CODOFIL (Consortium pour le développement du français en Louisiane) à travers son programme «Escadrille Louisiane» dont la finalité est d’augmenter le nombre de professeurs  qualifiés pour enseigner le français en Louisiane. Centenary College accueille «Presse Tintamarre», une maison d’édition qui publie des livres en français. Enfin, son Musée Meadows possède une riche collection de peintures d’Indochine réalisées par le Français Jean Despujols (1886 – 1965), Prix de Rome en 1941.

Les cours sont dispensés en anglais dans des lieux publics comme la Place de la République, le cimetière du  Père-Lachaise ou le Musée du Louvre. En 2014 les étudiants traitaient de sujets très variés allant de La psychologie et l’imagerie des Misérables au Paris Noir: l’Amérique noire dans la Ville de lumière, ce dernier explore la vie et les œuvres de plusieurs écrivains louisianais qui ont immigré à Paris. […]

Don du fonds FL/FA à la Sorbonne

FL/FA’s gift to the Sorbonne

31 juillet, 2015|0 Comments

Photographs by Jannine Mercier

Sorbonne-CRHNA Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Le fonds documentaire Micheline Garnier, riche de ses 1 300 ouvrages, a été remis à l’Université de la Sorbonne par l’Association France-Louisiane Franco-Américanie (FL/FA) en mars 2014. Outre une large bibliothèque, ce fonds très composite, rassemble une collection des premiers journaux de Louisiane, en français et anglais, des thèses d’étudiants, des études de nombreux spécialistes du monde nord-américain ainsi que des recherches généalogiques de familles éclatées entre France et Amérique. C’est un outil précieux pour ceux désirant mieux comprendre les Français et la francophonie aux Etats-Unis.

Constitué sous la direction de Micheline Garnier, bénévole de l’association pendant près de trente années, après avoir travaillé à l’Institut Géographique National, et terminé sa carrière au Centre de Documentation Pédagogique, ce centre documentaire devait prendre une envolée nouvelle, suite au décès de sa fondatrice. Il fût décidé de le transférer à la Sorbonne à la bibliothèque du Centre d’histoire nord-américaine (http://ameriquedunord-dev.univ-paris1.fr/).

Sorbonne-CRHNA Philippe Boutry et Annick Foucrier

Après un travail documentaire et d’indexation réalisé par les étudiants de la Sorbonne sous la direction d’Annick Foucrier, Professeur d’histoire de l’Amérique du Nord à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directrice du Centre de Recherches d’Histoire Nord-Américaine (CRHNA), ce fonds est désormais disponible pour étudiants et chercheurs, mais aussi pour le grand public dans la bibliothèque Claude Fohlen – Amérique du Nord du CRHNA.

C’est en juin 2015 qu’une cérémonie officielle conduite par […]

  • Vallée de l'Ubbaye httplsufrenchalps.blogspot.fr

Des Alpes vers la Louisiane

French Alps to Louisiana and back

18 juillet, 2015|0 Comments

Photographs provided by Louisiana State University, Baton Rouge

Du 27 juin au 5 juillet, les villes de Jausiers, dans le Parc du Mercantour (Alpes de Haute-Provence) et d’Arnaudville (Louisiane) ont fêté les 20 ans de leur jumelage. L’histoire de ce jumelage est une excellente illustration des origines variées des peuples d’origine française en Louisiane.  Jausiers est la commune de naissance de Jacques Arnaud, parti en 1805 pour la Louisiane où il a fondé une communauté qui deviendra plus tard Arnaudville.

En 1821, Jacques et ses deux frères partent au Mexique pour fonder une entreprise de textile, le tissage étant une industrie traditionnelle de leur région d’origine. Son succès et celui d’autres, a encouragé encore l’immigration vers le Mexique suivie des réinstallations à Jausiers et au village voisin de Barcelonnette. Une descendante louisianaise de Jacques Arnaud, Seola Arnaud Edwards, a découvert ce lien familial avec Jausiers à la fin des années 90. Grâce à son initiative, les deux communes sont devenues villes jumelles en 1994. Ce jumelage a créé l’opportunité de collaborations franco-louisianaises dont un exemple est le programme organisé depuis 2001, par le département d’études française de l’Université de l’Etat de Louisiane.

Ce programme d’été, intitulé «LSU in the French Alps» d’une durée de 4 semaines est axé sur une implication pratique des étudiants dans la commune. Il permet aux étudiants qui possèdent un bon niveau en français de faire des stages dans les entreprises locales. Depuis son lancement, plus de 130 étudiants y ont participé. En 2015, 8 étudiants vont passer quelques jours par […]

  • Pitié-Salpêtrière Hospital Chapel

La Louisiane à Paris tour

Louisiana in Paris: self-guided tour

7 juillet, 2015|0 Comments

Pitié-Salpêtrière Hospital Chapel
, via Wikimedia Commons

Depuis quelques semaines de nombreux touristes et étudiants Louisianais visitent Paris. Force est de constater que peu d’entre eux connaissent les nombreux endroits liés à l’histoire de l’État du Pélican. Parmi nos préférés sont la rue Quincampoix, où John Law a organisé la spéculation dite «du Mississippi» sur la Louisiane, système qui explosait en 1720; l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, situé 47-83 Boulevard de L’Hôpital, 13ème, où les filles de mauvaise réputation étaient emprisonnées avant leur embarquement pour la Louisiane, au 18ème siècle; l’Hôtel Crozat (actuellement l’hôtel Ritz) au 17, place Vendôme où habitait le millardaire Antoine Crozat, celui à qui Louis XIV a donné la Louisiane, et la Salle Pleyel au 252 rue du Faubourg St-Honoré dans le 8ème, un magnifique bâtiment art déco où Louis Armstrong se produisait pour la première fois en France en novembre 1934.

Paris est une ville qui se prête à la découverte à pied. L’Association France-Louisiane-Franco-Américanie a donc décidé de développer un guide de visite autoguidé à pied La Louisiane à Paris. Cette publication sera bilingue français-anglais et gratuite. Nous envisageons un guide d’environ 4 pages facilement téléchargé pour impression.

Nous aurons les conseils de guides professionnels pour structurer le document mais souhaitons vous entendre sur vos endroits préférés à Paris, liés à la Louisiane. Envoyez vos suggestions pour La Louisiane à Paris : Guide pour visite autoguidée à pied à Joseph Roussel (josephsroussel@orange.fr) et Anne-Marie Besse (bessefamily78@yahoo.fr).

This summer many tourists and students are visiting Paris from Louisiana but not […]

Kirby Jambon

13 juin, 2015|0 Comments

 

Photograph © 2014 Moïse Fournier

Natif de Thibodaux, dans la paroisse Lafourche, Kirby consacre sa vie professionnelle à promouvoir la culture franco-louisianaise et à l’enseignement de la langue française : il exerce dans une école d’immersion francophone pour de jeunes louisianais.  En février, il a reçu le prix Henri de Régnier de l’Académie française.

Ce passionné de culture cadienne, fier de ses racines, est un auteur  reconnu et apprécié en Louisiane. C’est un recueil de poésies  intitulé : « Petites Communions – poèmes, chansons et jonglements » – publié aux éditions Tintamarre (Centenary College, Shreveport), qui a été primé par l’Académie française.

KJambonSoireeConsulNO-bPour marquer cet événement exceptionnel, FL/FA a organisé un dîner à Paris auquel Kirby Jambon et son épouse Jennifer ont participé. Ce fut l’occasion pour Kirby de faire découvrir quelques-uns de ses poèmes et pour le plus grand plaisir des convives, de rencontrer une personnalité exubérante et pleine d’énergie. De nouvelles créations sont attendues et FL/FA espère le recevoir bientôt en France.

Extrait de l’article « Un Louisianais Lauréat de l’Académie Française » de Gérard-Marc Braud, La Gazette France-Louisiane Franco-Américanie, oct-nov-déc. 2014 

Born in Thibodaux, Lafourche Parish, Kirby has dedicated his professional life to teaching French and promoting French Louisiana culture.  He is a 5th grade French Immersion teacher at Prairie Elementary in Lafayette with over 28 years of experiences as an educator.

In February, he became the first Louisianian to win a […]

Dr. Rosary Hartel O’Neill

14 mai, 2015|0 Comments

Photograph by DC LaRue

Dr. Rosary Hartel O'NeillProfesseur à l’Université de Loyola (Nouvelle Orléans), actrice, écrivain et directeur, Rosary se concentre aujourd’hui sur son activité d’écrivain. Son œuvre raconte souvent les liens qui relient les hommes entre la Nouvelle Orléans, Paris et New York.

Cette lauréate du prix Fulbright a vingt-cinq pièces de théâtre et trois livres à son actif. Le plus récent, New Orleans Carnival Krewes: The History, Spirit and Secrets of Mardi Gras (The History Press, 2014), raconte la vie communautaire du Mardi Gras à la Nouvelle Orléans. En 2014, Rosary a publié et dirigé la production d’une pièce de théâtre «Degas in New Orleans» qui narre les aventures du peintre Edgar Degas lors de la visite à sa famille Nouvelle Orléanaise en 1872.

Son amour pour la France est né à l’âge de 4 ans quand elle a intégré pour ses études, le couvent des Religieuses du Sacré Cœur. Soutenue fortement par sa mère diplômée en littérature française de la Columbia University, elle a également séjourné de nombreux étés chez des religieuses au Québec. Elle a su développer des liens forts avec une famille d’accueil française qu’elle visite l’été, parfois accompagnée de ses enfants.

Rosary a quitté la Nouvelle Orléans pour New York après l’ouragan Katrina tout en gardant une résidence dans sa ville natale; elle y retourne régulièrement déguster une bon plat de haricots rouges, de gumbo ou d’étouffée aux écrevisses.

A Paris, elle aime visiter les librairies et fréquenter les cafés du […]