New Orleans, la Flamboyante

NOLA at the SLOW Galerie

Découvrez l’expo « New Orleans, la Flamboyante » (28 juin au 05 août, Paris).  Entretien France-Louisiane avec Mme Lamia Magliuli, Directrice SLOW Galerie, Paris.  Vernissage le mardi 18 juillet à partir de 18h30. 

Pourriez-vous nous présenter la SLOW galerie ?
La SLOW Galerie est née en février 2014, elle est dédiée aux Arts Graphiques et à l’Illustration et travaille avec une centaine d’artistes, souvent fraichement sortis de leurs études et qui sont à mon sens la relève artistique dans ce domaine. Ils sont pratiquement tous illustrateurs pour la presse, l’édition ou divers projets de communication visuelle, quelques fois professeurs dans des écoles d’art.

Pourquoi avez-vous choisi la Nouvelle-Orléans?
Le sujet de La Nouvelle-Orléans a été à l’initiative du Champs-Elysées Film Festival avec lequel la SLOW Galerie a été partenaire en 2016 et 2017. Le projet de construire une exposition collective avec nos artistes sur le thème de cette ville, nous a été confié par l’équipe du Festival. L’exposition fait découvrir cette ville et donne l’envie d’y voyager, ce qui me semble être un très bel hommage que nous sommes fiers d’exposer.

Les Cendres sacrées – LAHO

Comment les artistes ont-ils été sélectionnés?
L’appel à participation pour cette exposition collective a été lancé auprès de tous les artistes de la SLOW Galerie. Chaque artiste a un style et une sensibilité bien définis, avec une identité graphique marquée et personnelle, et ce, quelque-soit sa technique de travail: digigraphie, collage, sérigraphie, gravure…l’idée étant que chacun ait une place bien identifiée à la galerie.

Quelles sont les particularités de cette exposition ?
Cette exposition est aussi riche et intense que son sujet : La Nouvelle-Orléans est une ville flamboyante aux facettes multiples, à l’histoire mouvementée et parfois douloureuse, infiniment riche culturellement, mystérieuse, festive… autant de sujets d’inspiration irrésistible pour les 48 artistes participants qui ont illustré le Jazz, le Carnaval, le Bayou, Katrina, le Voodoo, mais aussi dans des sujets plus inattendus comme la Série Treme ou les Caramel Curves.

Cette exposition est exceptionnelle aussi par la diversité des techniques utilisées : aucune contrainte n’a été imposée excepté le format de l’œuvre limité au format A3, paysage ou portrait (30 x 42 cm), et présente à la fois des gravures, des peintures, des collages et un même un Indien pop-up (par Mathilde Bourgon).

Pourriez-vous nous parler plus en détail de quelques œuvres et artistes ?
« Les Cendres sacrées » de LAHO :  LAHO est une jeune illustratrice au style graphique surréaliste, très inspiré par les mythes et les créatures étranges. Les couleurs explosent, les formes fondent ou surgissent, les mystères ou les secrets l’inspirent. Pour l’exposition c’est l’histoire même de La Nouvelle-Orléans qui a nourri son dessin : « J’ai de la Nouvelle Orléans l’image d’une ville forte et puissante. Face aux ravages qui l’ont touchée : esclavage et colonisation, mais aussi bouleversements climatiques, le territoire résiste. Il se (re)construit dignement, presque par magie, dans une atmosphère mystique.

Laissez les bons temps rouler – Lucille CLERC

« Laisser le bon temps rouler » de Lucille CLERC : Lucille est une eau-vive, une artiste qui dessine sans cesse, des vues architecturales admirables, des planches de botaniques fantasmagoriques, des portraits magnifiques. Sérigraphe virtuose, son dessin est précis, fourmille de détails, partout où le regard se pose, le dessin se renouvelle. Pour l’exposition, Lucille présente 5 dessins, dont le magnifique « Laisser les bon temps rouler », fameuse devise de La Nouvelle-Orléans qui se décline en 4 planches : l’exubérance du carnaval est représentée comme dans un rêve, une chevauchée fantastique de joie effrénée, qui nous enjoint, malgré le pire et pour le meilleur, à profiter de la vie sans rien en manquer.

Qu’est qui est prévu pour faire découvrir ces œuvres par le publique en France et en Louisiane ?
Une exposition de l’intégralité des dessins (en réalité 55 dessins car certains artistes nous en ont confié plusieurs) sera présentée à la SLOW Galerie entre le 28 juin et le 05 août. Nous allons œuvrer pour que cette exposition remarquable voyage à la Nouvelle-Orléans pour célébrer le tricentenaire de la ville en 2018.  Une exposition en Louisiane serait un bel hommage aux artistes et à cette ville incroyable qui est la Nouvelle-Orléans.

 

Discover the art exhibit « New Orleans, la Flamboyante » (June 28th to August 5th, Paris) through our interview with Mme Lamia Magliuli, Director of the SLOW Galerie, Paris.  Exhibit opening event Tuesday, July 18th from 18:30

Could you tell us a little bit about the SLOW galerie ?
The SLOW Galerie opened in February 2014 with a focus on graphic arts and illustration.  We work with about a hundred artists, most just out of school and, in my view, making up the next generation of artists.  They are almost all illustrators for the press, publishing houses and visual communication agencies; some are also art school professors. We decided on the name SLOW because, like the back and forth movement of an elephant’s trunk, (thus our logo!) it evokes peace and calm. I like the idea that the gallery is a place where you can take the time to look around and feel your way through works until you find an image that speaks to you.

Sacred ashes – LAHO


Why did you decide to do create a new exhibit of original works on New Orleans ?
The choice of the topic was done in collaboration with the Champs-Elysées Film Festival (CEFF) that features a US city each year.  We were CEFF partners in 2016.  For 2017, the CEFF asked us to develop a group exhibit with our artists on the theme “New Orleans”.  The exhibition plunges you into the town and makes you want to go there.  It is a fantastic tribute to New Orleans and we are very proud to share it with the public.

How did you pick the artists featured in the exhibit?
We asked all our artistes if they wanted to contribute a work. 48 artists decided to participate.  Each artist has a very different style and sensitivity, with a personal visual identity.  Our idea is that whatever their specific technique (digigraphy, screen printing, collage, engraving…) they each have their place in the gallery.

What makes this exhibition special ?

This exhibit is as varied and intense as its subject: New Orleans is a flamboyant town with a rich history, cultural rich, mysterious, festive…and illustrated by our artists inspired by Jazz, Mardi Gras, Bayou life, Katrina, Voodoo, as well as unexpected themes like the TV series Treme or the Caramel Curves lady bikers. This exhibit is also exceptional because of the wide variety of techniques used.  The only rule the artists had to follow was to use an A3 format (30 x 42 cm), so you will see engravings, paintings, collages, a Mardi Indian pop-up by Mathilde Bourgon, and many other techniques.

Can you give us some insights into a few works and the artists behind them ?
« Sacred Ashes » is by LAHO, a young surrealistic graphic artist inspired by mythology and strange creatures.  Colors explode, forms melt and surge forth, mystery and secrets abound.  For the exhibit, it is the very history of New Orleans that inspired her.  “My New Orleans is strong and powerful – despite events such as colonization, slavery, and cataclysmic weather, the town resists and magically rebuilds maintaining its almost mystical mood.

Let the Good Times Roll – Lucille CLERC

« Let the Good Times Roll » by Lucille CLERC.  Lucille is like flowing water, an artist who never stops drawing, generating architectural views, imaginary botantical compositions, and magnificent portraits.  A masterful screen printer, she created five drawings including the magnificent “Laisser les bons temps rouler” made up of five different drawings.  The exuberance of Mardi Gras is presented in a dreamscape of uninhibited joy that calls us to enjoy life in all its joys and challenges.

 

What is planned to have these works seen more broadly in France and in Louisiana ?
We will present 55 works (some artists did several) at the SLOW Galerie in Paris between June 28th – August 5th.  We will also look for opportunities to exhibit in New Orleans in 2018 as part of the town’s Tricentennial celebrations.  An exhibit in Louisiana would be a wonderful homage to the artists and to the town of New Orleans.

images: SLOW Galerie, 5 rue JP Timbaud 75011
images principales/main images: Jessica DAS – Street-Parade – Tirage à encres pigmentaires; GRODUK&BOUCAR- Black Magic – Gouache et encre; Lucille CLERC – Bayou Champs Elysées – Print HD

By |4 juillet, 2017|Categories: Beaux Arts | Fine Arts, Lieux | Landmarks|Tags: , , , |