Louis XIV et la Louisiane

Louis XIV and Louisiana

View of Versailles by Fabrice Lemessier via Wikipedia Commons

La Peinture et la Sculpture présentant le médaillon de Louis XIV, June 1682 by Jacques Prou, Photo © Musée du Louvre/P. Philibert 

Prise de possession de la Louisiane, Jean-Adolphe Bocquin, 1870s. BnF Prints and Photographs Department

L’explorateur français René Robert Cavelier de La Salle a baptisé la Louisiane en l’honneur du roi Louis XIV dont le Château de Versailles célèbre le tricentenaire de la mort tout au long de l’année 2015.  (http://www.chateauversailles-spectacles.fr/spectacles/2015/tricentenaire-louis-xiv-1715-2015

De la Salle, un explorateur et personnage controversé né à Rouen en 1643 a pris possession du territoire pour la France en avril 1682.  Pendant que La Salle descendait le Mississippi pour planter le drapeau du royaume, les travaux de construction battaient leur plein à Versailles.  Le palais, toujours en travaux, s’ouvrit en mai 1682, à peine un mois après l’arrivée de La Salle à l’embouchure du Mississippi.

Louis XIV, lui apporte son soutien pour monter sa 3°expédition afin de s’assurer une meilleure maîtrise de la France sur l’Amérique du Nord. La Salle quitte le port de La Rochelle le 24 juillet 1684 avec le titre de gouverneur de la Louisiane à la tête d’une expédition composée de quatre bateaux et près de 300 colons.

5191_s0002150.001

La Peinture et la Sculpture présentant le médaillon de Louis XIV, Jacques Prou, 1682

Pour autant,  le palais et le nouveau territoire n’ont pas bénéficié du même niveau d’attention de la part de Louis XIV, ce dernier démontrant un bien plus grand intérêt pour Versailles et les Beaux-Arts.  Ceci n’est pas surprenant, car la nouvelle colonie était un immense territoire, peu peuplé et sans or, donc une source de dépenses pour le royaume.

L’extraordinaire intérêt porté par Louis XIV aux Beaux-Arts est immédiatement visible dans l’architecture et les jardins de Versailles.  Les activités du Tricentenaire évoquent aussi son intérêt pour l’opéra, le ballet, le théâtre et la musique sacrée.  Mécène des architectes, jardiniers et autres tapissiers. Il était aussi joueur de guitare, collectionneur de tableaux et d’antiquités et danseur lors des ballets de la cour. Parmi les activités du Tricentennaire, on trouve d’ailleurs une recréation du fameux Ballet Royal de la Nuit où Louis XIV âgé de quinze ans incarna pour la première fois Le Roi Soleil en 1653.

The French explorer René Robert Cavelier de La Salle named Louisiana in honor of Louis XIV. 2015 marks the 300th anniversary of Louis XIV’s death with Château de Versailles featuring organized many special programs and exhibits (http://www.chateauversailles-spectacles.fr/spectacles/2015/tricentenaire-louis-xiv-1715-2015)

Jean-Adolphe Bocquin BnF

Jean-Adolphe Bocquin, prise de possession de la Louisiane par Cavelier de la Salle en 1682

René Robert Cavelier de La Salle, a colorful explorer born in Rouen in 1643, claimed all of the Louisiana territory for France in April 1682.  That date also makes Versailles and the Louisiana Territory contemporaries.  While La Salle was making his way down the Mississippi, work was underway on the Palace of Versailles, which although still a construction site, opened in May 1682, one month after La Salle’s arrival at the source of the Mississippi.

Although the Louisiana territory and the palace were contemporaries, Louis XIV was clearly more drawn to the charms of Versailles and no wonder. From the start, the Louisiana colony was a drain on Finances, lacking both gold and people.  So it seems fitting that there is little focus on the colonies in the tercentenary exhibits at Versailles and that very great attention is given to Louis XIV’s activities in the arts.

The breadth of Louis XIV’s interest in the arts is immediately visible in the architecture and sculpture of Versailles.  Tercentenary activities on the arts also cover his work on musical gardens and fountains, opera, ballet, theater, and sacred music.  His role as an active participant in the arts is also highlighted.  Louis XIV was not only the sponsor of the leading architects, gardeners and tapestry makers of his day, he also participated directly, playing the guitar, collecting paintings and antiques and dancing at the court ballets.  Special activities in 2015 include a recreation in November of the Royal Ballet of the Night where a 15 year old Louis XIV first presented himself to the world as the Sun King in 1653.

By |31 octobre, 2015|Categories: Art de Vivre | Lifestyle, Beaux Arts | Fine Arts, Lieux | Landmarks, Personnalités | People|Tags: |

L’Acadie en fête

Great Acadian Awakening

Photos of tintamarre parade by Namur-Lafayette Jumelage

GRA 2015 logo

Grand Réveil Acadien 2015 logo

Du 5 au 12 octobre, l’Amérique du Nord a vu la 2ème édition du Grand Réveil Acadien, un évènement en Louisiane qui célébré son héritage francophone, fruit de quatre ans de préparation et d’organisation par l’association Louisiane-Acadie (http://www.louisiane-acadie.com/gra-franccedilais.html).  Le Président de Louisiane-Acadie, Randy Menard, est aussi adhérent de l’association France-Louisiane Franco-Américanie.

Cet  événement commémore l’héritage acadien, cadien ou « cajun » dans le parlé louisianais. Il a pour but de réunir les Acadiens du monde entier et a bénéficié de participants louisianais, canadiens et français. La vocation de l’évènement est de « réveiller » la culture et l’héritage louisianais et mettre l’accent sur la langue française dominante jusqu’à la deuxième guerre mondiale.

Les villes d’Houma, de Lafayette, de Lac Charles et de la Nouvelle-Orléans ont accueilli principalement ces célébrations. Ont également participé à cette magnifique fête St. Martinville, Bréaux Bridge, Scott, Welsh, Lacassine, Loreauville et bien d’autres villes de l’Acadiana.

Pour mémoire, en 1765, une poignée d’Acadiens conduite par Joseph Broussard dit « Beausoleil » s’installait dans le sud de la Louisiane. Depuis ce peuple a pu se faire connaître partout dans le monde avec sa musique, sa cuisine et des ambassadeurs culinaires tels que le célèbre Paul Prudhomme  récemment disparu, et qui avait commencé sa carrière à Opelousas avant de s’établir à la Nouvelle Orléans en 1970.

GRA Youth Activity Photo by KATC

Grand Réveil Acadien 2015 youth activities, photo by KATC Communications

Dans le Grand Réveil Acadien, de multiples et éclectiques activités célèbrent les racines traditionnelles de ce peuple. Célébration mais aussi volonté de sensibilisation des jeunes générations à leur héritage : langue française, traditions de la vie quotidienne, musique, danses, balades en pirogue sur les bayous, cuisine, réunions de familles, généalogie, sont proposés aux petits et aux grands. Enfin le défilé traditionnel acadien «  le grand tintamarre »: la foule costumée défile avec drapeaux et bannières familiales accompagnée de la musique des groupes « La Récolte » et « Sweet Crude » conclut ces folles journées.

Si le nombre de francophones s’est réduit au fil des temps, une fierté et un intérêt renouvelé se manifestent en Louisiane comme en témoignent les écoles d’immersion française qui voient leurs effectifs d’enfants s’amplifier d’année en année. Un « programme jeunesse » leur était particulièrement destiné durant le festival dont on attend une troisième version vers 2020.

From 5-12 October, North America enjoyed the 2nd edition of the Great Acadian Awakening, an event organized by the Louisiana-Acadia association (http://www.louisiane-acadie.com/gra-franccedilais.html).  Randy Menard, President of Louisiana-Acadia and event organizer, is also a member of the France-Louisiane Franco-Américanie association.

The Great Acadian Awakening celebrates Louisiana’s Acadian heritage and reunites Acadians from different countries.  2015 saw Louisiana, Canadian and French participants.  The event promotes Louisiana’s French heritage with a focus on the French language, dominant in Acadiana up until World War II.

It was in 1765 that a small group of Acadians led by Joseph Broussard known as « Beausoleil », settled in south Louisiana after being expelled from Canada.  Since then they have become known around the world for their music and food thanks to numerous cultural “ambassadors” such as the recently departed chef Paul Prudhomme who started his career in Opelousas before settling in New Orleans in 1970.

The 2015 Great Acadian Awakening featured many activities celebrating the roots of the Cajun people.  A real celebration the event also creates awareness among the younger generation of their rich heritage: French language, music, dance, cooking, family reunions, and other activities – all bringing together both young and old.

The towns of Houma, Lafayette, Lake Charles and New Orleans hosted the major events with many other activities occurring in other towns including St. Martinville, Breaux Bridge, Scott, Welsh, Lacassine, and Loreauville.

Although the number of French speakers has declined in South Louisiana, evident pride and a growing interest in their French heritage has started to reverse the trend, with for example, a growing number of children in French immersion programs.  The Great Acadian Awakening also featured a complete children’s program.

A traditional musical march « le grand tintamarre » featured participants in costume flags and banners, parading to the music of the « La Récolte » and « Sweet Crude » concluded this very joyful five-day event.  We look forward to the third edition of the event in 2020!

By |24 octobre, 2015|Categories: Art de Vivre | Lifestyle, Musique | Music|Tags: , , , |