Photos from Festival International de Louisiane

article by Jean-Pierre Bruneau

Burundi Drummers

Tambours du Burundi / Burundi Drummers

Le Festival International de Louisiane http://festivalinternational.org/?lang=fr qui se tient à Lafayette en plein-air chaque dernier week-end complet d’avril est l’événement artistique francophone majeur des Etats-Unis. Entièrement gratuit, il célèbre l’héritage culturel du sud de la Louisiane où se font sentir des influences françaises, africaines, caribéennes et hispaniques. En 2015, 400 000 spectateurs y assistèrent et cette année il regroupe sur six scènes, 60 artistes ou groupes des USA (dont beaucoup de locaux), du Canada, d’Amérique du Sud et bien sûr du monde francophone dont le chanteur Charlélie Couture (de Nancy), le groupe  Lo’Jo (d’Angers), la fanfare Tarace Boulba (de Montreuil), le percussionniste Dédé Saint Prix (de Martinique), les chanteurs Alpha Blondy (de Côte d’Ivoire), Daby Touré (de Mauritanie), Degrès (de Guadeloupe), sans oublier le retour de la formation des Tambours du Burundi qui fascina les spectateurs du premier festival international, Il y a trente ans.

Trois des personnalités fondatrices de l’événement se souviennent et témoignent : pour Philippe Gustin, qui dirigeait alors le CODOFIL (Conseil pour le développement du Français en Louisiane) « il s’agissait de créer une sorte de « grand-messe » culturelle, musicale et francophone, rassemblant toutes nos ressources afin de présenter des spectacles dans les meilleures conditions techniques et dans un environnement urbain ».  Président fondateur du festival, Herman Mhire pensait que « l’organisation d’un événement de classe mondiale offrait le potentiel pour positiver l’état d’esprit de notre communauté, inspirer et éduquer nos concitoyens et servir au développement économique par le biais du tourisme culturel. » Enfin, Phil Lank estime que « cette réussite doit beaucoup au soutien de l’ACCT (Agence de Coopération Culturelle et Technique devenue depuis Organisation Culturelle de la Francophonie) et au dévouement de plusieurs centaines de bénévoles qui ne se  seraient pas sentis aussi impliqués  si le festival avait été payant. » A noter encore qu’en dehors de son impact économique, le festival a contribué à revitaliser le centre-ville de Lafayette et n’est sans doute pas étranger à l’étonnante vitalité artistique qui règne actuellement dans la capitale de l’Acadie Louisianaise.

Festival International de Louisiane http://festivalinternational.org/ takes place in Lafayette every full last week end of April and is the largest outdoor Francophone event in the United States. Entirely free it is a celebration of the cultural heritage of Louisiana where French, African, Caribbean, and Hispanic influences combine. In 2015 it was attended by  400 000 spectators and this year, 60 artists or groups from the USA (mainly local), Canada, The Caribbean, South America, France and various African countries perform for on six stages. 30 years ago, for its first edition, audiences were mesmerized by the percussionists Tambour du Burundi. They are back on stage this year.

Volunteers Festival International

Volunteers/Bénévoles

Three of the festival founders reminisce: Philippe Gustin, then head of the CODOFIL (Council for the Development of French in Louisiana) says that « the idea was to create a kind of cultural, musical and francophone « high mass », gathering all the resources available in order to enjoy performances in the best technical conditions in an urban environment ». The President-Founder Herman Mhire believes that « staging a world-class arts festival in Lafayette had the potential to lift our community’s spirits, to inspire and educate our citizens, and serve as an economic development vehicle which can strengthen cultural tourism ». Another founder, Phil Lank, credits a good part of the festival’s success to the backing of ACCT, the cultural organization of the Francophone World and to the involvement of hundreds of volunteers, critical to a free event.

Outside its economic impact, the Festival has helped revitalize Lafayette’s downtown area and has certainly played a big role in the current vitality of the artistic scene that reigns supreme in the capital of the Acadiana region.