Les articles récents | Recent posts

  • 743px-1890RobinsonsBandCropped

100 ans de Jazz!

100 years of Jazz!

24 février, 2017|0 Comments

100 ans de Jazz!  Le 26 février marque le 100ème anniversaire de l’enregistrement du premier disque de jazz « Livery Stable Blues » par l’Original Dixieland Jass Band mais bien sûr le jazz n’est pas né un jour particulier ni même une année précise.

Ce qui est sûr c’est qu’il est apparu -peut-être dès 1895 avec la création de l’orchestre de Buddy Bolden- dans le seul endroit où le multiculturalisme était ancré dans le tissu social : la Nouvelle-Orléans.

Quelqu’un a écrit que c’est « la rencontre de l’éclat lumineux des cuivres européens et du roulement sombre des tambours africains, de l’éclair  et du tonnerre».  Exact ! C’est aussi l’association du ragtime et du blues, des marches des premiers brass bands, de quadrilles français, de biguines antillaises combinés à quelque chose de nouveau : l’improvisation polyphonique collective avec spontanéité et vitalité et une relation particulière au tempo que l’on appelle swing.

Ferdinand « Jelly Roll » Morton, né Lamothe, a dit : Il est évident, sans contestation possible, que la Nouvelle-Orléans est le berceau du jazz » ajoutant, car il ne manquait pas d’air « et il se trouve que je l’ai inventé en 1902 »

Le jazz n’est évidemment pas une invention. Il est vivant, il grandit, il meurt, il renait, ll change. Avec lui, les gens se sentait libres et vivants et ils ont dansé pour la naissance de cette musique américaine. Et personne ne l’a jamais aussi bien joué qu’à la Nouvelle-Orléans, ville jubilatoire par excellence.

Sunday February 26 2017 is the 100th anniversary of the recording of the first jazz record called “Livery Stable Blues” by the Original Dixieland Jass Band . Of course, jazz wasn’t born on a particular day or year, it was created over a period of time. And it happened – maybe as soon as 1895 when Buddy Bolden started his band – in the one and only place where multi culturalism was, and is, embedded in the fabric of everyday life: New Orleans.

An inspired author once wrote that it was « an encounter between the bright flash of European horns and the dark rumble of African drums; it was like lightning meeting thunder ». So true!

Jazz associated ragtime and blues, earlier brass-band marches, French quadrilles, Antillean biguines, introducing collective polyphonic improvisation with spontaneity and vitality and a specific relationship to the tempo called swing.

Ferdinand « Jelly Roll » Morton born Lamothe said, « It is evidently known, beyond contradiction, that New Orleans is the cradle of Jazz », and he got the nerve to add « I myself happen to be its inventor in the year 1902. »

Jazz, of course, is not an invention. It’s alive. It grows, it dies, it is reborn, it changes. It made people feel free and alive as they danced to the birth of American music. And nobody played it like they played it in New Orleans, a city that still knows today how to party like nowhere else!

 

text by Jean-Pierre Bruneau

lead image via Wikipedia Commons from New Orleans Newspaper « The Mascot, 15 November 1890

photos in article […]